S02. Episode #4 : En passant par la montagne bolivienne

Español

Pour renforcer un sentiment d’appartenance à une nation, la méthode de critique du voisinage permet d’expulser tout défaut inacceptable pour sa propre culture, se convaincre que les autres le sont mais pas nous, et ainsi se sentir mieux parmi les siens. L’Amérique du Sud ne fait pas exception à la règle. Je suis arrivée ici avec l’idée que la Bolivie, c’est : le pays des Quechuas, le pays d’Evo Morales qui veut piquer le Nord du Chili, le pays des pauvres et donc des voleurs, le pays de la mauvaise hygiène alimentaire, le pays de la turista, et le pays des pénuries de gasoil et des routes démantibulées. Préjugés !

Dans ma réalité, la Bolivie c’est surtout des montagnes merveilleuses et des paysages à couper le souffle ! Les couleurs, les formes, les dispositions et les hauteurs des massifs se combinent parfaitement pour créer une peinture vivante digne d’un Monnet. J’ai pris beaucoup de plaisir à rouler de ville en ville, en admirant ces montagnes hors-du-commun : un coup verte pomme, puis de l’autre côté du col, colorée d’un rouge vif par une terre ocre, puis une centaine de virages et de lacets plus bas, un gouffre traversé par un genre de pont de singe en béton, sur lequel je m’arrête à chaque fois pour m’émerveiller du cratère énorme qui s’ouvre bouche béante devant moi… et tout cela à 3000 ou 4000m d’altitude !

 s02.epi4.1

« Oui c’est joli, mais les gens roulent comme des tarés et les routes sont pourries. » Préjugés ! La plupart des grands axes sont goudronnés d’un tapis lisse et agréable, et en plus assez large pour passer à 3 au cas où quelqu’un doublerait dans le virage… Et oui, 350km de montagnes signifient 350km de virages, donc peu d’espace pour doubler les camions qui peinent dans les côtes. Tout le monde double dans le virage, moi y compris (parfois). Mais prudemment, avec l’aide des autres. Car les routes sont compliquées, alors tout le monde s’entraide, se pousse, se laisse passer et fait attention à l’autre. Les camionneurs et chauffeurs de bus tant critiqués ne sont pas si méchants. Au contraire, sur la route bolivienne, on se fait coucou, on devient copains, puis on finit par faire équipe pour que personne ne crée d’accident.

s02.epi4.2

En ville, on découvre une société animée qui aime occuper les parcs et places publics pour s’amuser, prendre le soleil, faire des jeux-télé ou mener des débats politiques ! Sur la place principale de Cochabamba, j’ai été surprise d’assister à un genre d’agora dirigée par un homme habillé en sage qui lançait des sujets d’actualité politique. Chacun venait apporter son grain de sel, les vendeuses de petits pains y compris, puis repartait. On se serait cru aux Nuits Debout, sauf qu’ici c’est tous les jours debout.

 s02.epi4.3

C’est vrai que les avis politiques divergent en Bolivie. La querelle de chapelle entre La Paz et Sucre pour détenir le titre de capitale est prise très au sérieux. Depuis l’Europe, cela ne fait aucun doute que La Paz est la capitale bolivienne, point barre. Mais en visitant la Casa de la Libertad de Sucre, la ville blanche de l’Amérique du Sud (il existe un décret imposant que tous les bâtiments doivent être blancs éclatant !), on nous rappelle que la signature officielle de Simon Bolivar qui libéra le pays en 1825 s’est réalisée ici, et que le pouvoir judiciaire est à Sucre, et que La Paz n’est qu’un substitut récent au rôle de Sucre, qui est la vraie capitale de l’État pluri-national de Bolivie…

 s02.epi4.4

Un État « pluri-national », car la Bolivie ce n’est pas que les Quechuas, mais une multitude d’origines ethniques. L’idée d’Evo Morales de reconnaître la diversité des peuples est très noble, et s’accompagne d’une revendication du nord chilien devant la cour internationale de La Haye, pour -dit-on- créer un sentiment d’unification et donc d’appartenance à la nation bolivienne quelques peu éclatée entre toutes ces origines. Ou pour se faire réélire en 2019 ? … Préjugé ?

Tandis qu’à Sucre tout est blanc ; à La Paz tout est rouge brique ! L’architecture de cette ville est un chef-d’oeuvre : construite à 3600m d’altitude en haut d’une montagne, tout est pentes, descentes, courbes, gouffres et téléphériques. Depuis 3 ans, la ville modernise son transport urbain en installant des lignes de téléphériques. A la manière des métros parisiens qui sillonnent la capitale sous terre, on traverse La Paz aussi vite avec ses oeufs, sauf que c’est plus joli !

s02.epi4.5

Evo Morales réclame une mer, mais la Bolivie en a déjà une : le lac Titicaca ! Un lac tellement immense qu’on pourrait se croire sur une mer, créée par les larmes de Inti, Dieu du Soleil, qui pleurait la perte de tous les Hommes dévorés par des pumas, lorsque l’un d’eux transgressa la règle de ne jamais monter en haut de la montagne qui les protégeait. Ces pumas se seraient ensuite transformés en roche, donnant le nom de Titicaca – « puma de pierre » en aymara, la culture locale majoritaire vivant autour du lac. Durant des siècles, Incas et Aymaras ont soumis de nombreuses offrandes à Inti, en honorant ce lac sacré qui garde toujours dans ses bas-fonds des secrets et trésors légendaires.

s02.epi4.6.jpg

De la Bolivie, je n’ai vu que la partie haute, l’Altiplano, l’Ouest du pays, zappant toute la région amazonienne où coca et moustiques font la loi ! Je ne peux donc parler que de ce que je connais : la Bolivie est un pays magnifique.

WhatsApp Image 2018-04-17 at 07.35.01

3 réflexions sur “S02. Episode #4 : En passant par la montagne bolivienne

  1. f et jp remiet

    Lisa
    Un grand merci pour ta carte. C est vrai, nous suivons ton périple sud américain avec passion. Nous te souhaitons la réussite de ton ou tes projets. Bonne route . Bises de Francine et JP.

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : S02. Episodio #4: Pasando por la montaña Boliviana – Globe Bikeuse

Répondre à lisazou Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s