T&A. Comment limiter les commissions de change en voyage à l’étranger ?

Vous prévoyez de voyager à l’étranger pendant quelques semaines/mois/années en tant que touriste. Il vous est impossible d’ouvrir un compte dans un autre pays, puisque vous pensez traverser des frontières régulièrement. Vous êtes exaspérés par les frais de commission pharamineux appliqués par les banques si vous utilisez des devises. Quelles sont les techniques pour limiter les commissions de change en devises ? Le mot-clé est : OPPORTUNITÉ.

 

* Utiliser un compte N26

N26 est la banque des voyageurs par excellence, car l’utilisation d’une carte N26 est avantageuse seulement en devises. L’ouverture d’un compte et la création d’une MasterCard sont gratuites. Le paiement en CB en devises à l’étranger n’est pas facturé (il n’y a pas de commissions, on paie seulement le juste prix de son produit). En revanche, le retrait de devises à l’étranger est facturé 1,7% du montant retiré. Les paiements en euro sont limités à 5 par mois (ensuite facturés). Toutes ses transactions sont gérées et visibles sur une application mobile.

 

* Retirer du liquide avec Azimo

Sur le principe du mandat cash, Azimo est une application via laquelle les frais de retrait de devises sont très faibles. La démarche est de télécharger l’application Azimo, envoyer de l’argent au compte de l’entreprise Azimo en précisant le bénéficiaire de la transaction et le pays de retrait, et se rendre dans une banque locale partenaire d’Azimo pour retirer son liquide. Les frais de transaction sont fixes (peu importe le montant du retrait) et gravite autour de 3€. La contrainte d’Azimo est que l’entreprise n’est pas encore développée dans tous les pays, fonctionne dans les grandes villes, et seulement en semaine lorsque les banques européennes sont ouvertes.

 

* Échanger de l’argent avec ses amis

Pas facile mais l’option la moins chère est d’échanger des devises au cour du jour avec des amis. Il peut arriver que l’un soit intéressé par des pesos et l’autre compte aller en Europe et aura donc besoin d’euros, etc. Faites jouer votre réseau d’amis voyageurs !

 

* Faire des retraits importants lorsqu’on trouve une banque appliquant peu de commissions de change

Cela est rare, mais peut arriver. Si vous avez la chance de trouver une banque locale qui permet des retraits en devises sans commissions, allez-y de bon cœur et profitez de cette opportunité !

 

* Privilégier les bureaux de change hors des zones ultra-touristiques

Lorsqu’on n’a vraiment pas le choix, le bureau de change est un passage obligé pour tout voyageur. Des commissions sont forcément appliquées, cependant il convient de choisir le meilleur taux. Pour ce faire, il faut éviter les bureaux de change des gares et aéroports, regarder sur Internet les avis sur les bureaux de change de la ville, comparer les différentes propositions, choisir un jour où le cours joue en sa faveur, et changer un montant important lorsqu’on tient un bon taux de change.

Une réflexion sur “T&A. Comment limiter les commissions de change en voyage à l’étranger ?

  1. Ping : T&A. Comment préparer son road trip à l’étranger ? – Globe Bikeuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s